Les analyses et formulations de Consulting Animal Feed permettent d’améliorer l’efficacité des phytases chez les monogastriques.

Dans l’alimentation des porcs et volailles, nous utilisons des phytases pour libérer le phosphore séquestré dans les phytates et le rendre bioaccessible .

L’efficacité de ces enzymes permet d’obtenir des régimes quasiment dépourvus de phytates.

  • Intérêt d’ajouter des enzymes à la ration alimentaire des animaux monogastriques :

Déterminant pour leur croissance, l’apport de phosphore aux animaux d’élevage est au cœur des enjeux de productivité. Dans les matières premières d’origine végétale utilisées en alimentation animale, il est essentiellement présent sous forme de phytates.

Or cette forme de phosphore est mal absorbée par les animaux monogastriques comme le porc ou le poulet. De surcroît, les phytates eux-mêmes limitent l’absorption de certains cations comme le calcium, ou des acides aminés.

Des phytases sont ainsi ajoutées au régime de ces animaux. Ces enzymes, en hydrolysant les phytates en myo-inositol et phosphates, rendent ces derniers bioaccessibles.

  • Propriétés et conditions d’efficacité de ces enzymes:

Les animaux monogastriques ne sont pas dépourvus de phytases endogènes ; celles-ci existent mais seraient rendues inefficaces en cas de consommation concomitante de calcium.

Les phytases se montrent globalement efficaces pour hydrolyser les phytates et libérer le phosphore, mais cela ne se traduit pas nécessairement par un gain de productivité, qui est pourtant la finalité recherchée.

Il faut donc un meilleur paramétrage pour générer de vrais gains de productivité : L’utilisation des phytases est donc couplée à nos stratégies de formulation de régimes adaptés ainsi qu’à des analyses préalables des concentrations et des sources de phytates.

Source de documentation : Cowieson AJ et al. Animal Feed Science and Technology; 222 (2016): 180-189

Pour plus d’information concernant nos analyses et formulations, veuillez contacter Consulting Animal Feed